Qui sommes-nous?


 

Accueil
Qui sommes-nous?
Evènements culturels
Documentation
Photos d'archives
Contacts
AMO et partenaires

Qu'est-ce que l'AMO ?

 

Créé en 1977, au F.J.E.P. de Neuves-Maisons, l’Atelier de Mémoire Ouvrière s’appela d’abord Atelier du Mouvement Ouvrier.

Une vingtaine de personnes adhérentes : femmes des textiles, étudiantes, enseignantes, mineurs de fer, chercheurs, sidérurgistes, enseignants, prêtres ouvriers, commerçants, apprentis de l’usine sidérurgique, retraités.

 

L’A.M.O. était l’une des 12 activités du Foyer des Jeunes et d’Education Populaire. Il travaillait étroitement avec le labo-photo et le club d’archéologie. Un an plus tard, grâce aux témoignages oraux des adhérents et à leur collecte de photos, cartes postales, documents divers d’archives, les premiers panneaux d’exposition et des montages-diapos sont présentés au grand public ; en mairie, au F.J.E.P. et à la salle polyvalente.

 

Les réunions mensuelles sont fécondes : le groupe travaille en rotation dans les foyers de Messein, Pont-St-Vincent, Chaligny.

La municipalité de Neuves-Maisons devient propriétaire du Carreau minier du Val de Fer. Le projet d’un Musée vivant de la Mine et de la Sidérurgie ou d’un Centre d’archives du Monde du Travail, se développe de 1981 à 1985.

 

Pour des raisons financières et politiques, le projet n’aboutit pas. Alors, le Maire-adjoint aux affaires culturelles envisage avec sa commission, la construction d’un centre socio-culturel au Centre-Ville. L’ouverture du Centre Jean L’hôte a lieu en Octobre 1988, place Ernest Poirson.

 

L’atelier adopte son nom actuel. La collecte d’outils et machines-outils des mines et de la sidérurgie est fructueuse. La locomotive «BOYOTTE», dont les plans et les fiches techniques sont disponibles à l'AMO, orne une placette à l’entrée des «Cités ouvrières de Messein». La Hanovrienne fabriquée en 1912 est flanquée de deux lingotières et une benne Staehler. Elle était le symbole des transports sur voies étroites à l'intérieur de l'ancienne usine sidérurgique.

 

Les expositions et projections se multiplient. Collèges et écoles y participent de plus en plus. Les animateurs bénévoles de l’A.M.O., en milieu scolaire, sensibilisent les élèves à l’histoire locale et à la culture industrielle. L’A.M.O. devient antenne C.S.T.I. (Culture Scientifique Technique et Industrielle).

 

En Novembre 1992, les Accumulateurs à minerai de type ZUBLIN 1930 du Val De Fer, sont inscrits à l’inventaire des MONUMENTS HISTORIQUES DE LORRAINE.

 

Au printemps 1993, les spéléologues néodomiens de l’A.S.D.U.N. rouvrent l’entrée de l’ancienne Poudrière.

En 1993-1994, les chantiers-écoles d’insertion A.S.T.R.I.D. dégagent et rénovent 250 m du mur d’enceinte du Carreau minier.

En 1993 à 1997, l’équipe des mineurs bénévoles, dirigée par un mineur de fer retraité du site, aménage la Poudrière en galerie-musée.

 

En 1996, sauvegarde du Convertisseur de l’I.R.S.I.D. de Montigny-Les-Metz. Convention A.M.O., Municipalité, et une entreprise néodomienne. En 2000, sauvegarde de la soufflante de ROMBAS, par les mêmes partenaires, plus E.D.F.

 

En 1996-1997 : création et développement des activités du GROUPE PATRIMOINE JEUNES. Chantier de boisage minier et nettoyage d’une salle au pied de la tour de commande des Accus.

 

En 1998-2001, étude diagnostic du site de Val de Fer. Cabinets de Strasbourg. Etude de faisabilité de projet global par le C.E.S.A.M. de Paris.

 

En 2000, création du premier vélorail de Train des Ducs. Projet de train touristique sur le Carreau minier.

 

En 2001-2002, phase des travaux de mise en sécurité du site minier. ZUBLIN, gare et accus souterrains, terrasse panoramique dominant la vallée de la Moselle.

Sortie du Shuttle-car et sauvegarde : convention A.S.D.U.N., A.M.O., Municipalité, Entreprise néodomienne.

 

En 2003, projet architectural «INDUSTRIE D’HIER, ARCHITECTURE DE DEMAIN» par deux jeunes architectes de l’E.A.N. (Ecole d’Architecture de NANCY) et A.M.O. et projet d'aménagement du territoire par un jeune ingénieur du C.E.S.A. TOURS, REIMS.

Deux nouveaux regards sur une renaissance possible du Carreau Minier du Val de Fer.

 

En 2004-2005, transformation du parcours de la Galerie-musée par d’anciennes galeries qui deviendront issue de secours grâce à une nouvelle équipe de métallurgistes retraités et une autre entreprise néodomienne.


Accueil | Qui sommes-nous? | Evènements culturels | Documentation | Photos d'archives | Contacts | AMO et partenaires
 

 

Ce site a été réalisé par Salih KELES, écrire à s.keles@libertysurf.fr.
Pour toute question concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à amo.fjep@wanadoo.fr.

Toutes les photos des articles de presse ont été repris du quotidien régional l' Est Républicain.
Dernière mise à jour le : 11 février 2008.